Vous êtes un lycée

Le Parcours du Cœur valorise l’engagement des lycéens et peut s’inscrire dans un parcours citoyen.

Un Parcours du Cœur Scolaires, illustre comment...

Organiser un Parcours

Devenir acteur de sa santé

L’implication des élèves correspond aux compétences civiques et sociales communes à toutes les disciplines d’enseignement dans le cadre de la formation d’un citoyen engagé, éclairé, responsable et autonome.

Il s’agit d’amener les lycéens, à travers un projet Parcours du Cœur, à s’approprier des connaissances et construire des compétences leur permettant de pratiquer une activité physique ou sportive en toute sécurité, tout en leur faisant prendre conscience qu’ils sont acteurs de leur santé.

Compiègne, Lycée Charles de Gaulle

Seclin, Lycée Hauts de Flandre

Une organisation collective

L’adhésion des lycéens passe surtout par une prise en charge de l’organisation du Parcours. Les activités physiques proposées doivent également être ludiques et réalisées de préférence par groupes affinitaires.

La mise en place d’un projet Parcours du Cœur au lycée peut être un point de départ de projets plus généraux de prévention et d’éducation à la santé. Ils sensibilisent les élèves à des enjeux majeurs de santé publique. Il s’agit de leur donner les moyens de faire des choix éclairés en matière d’hygiène de vie.

Une interdisciplinarité

L’interdisciplinarité qui croise des notions communes des programmes de SVT, PSE, EPS est plus évidente en classe de Seconde. En revanche l’engagement des élèves dans l’organisation d’un projet Parcours du Cœur correspond aux compétences civiques et sociales communes à toutes les disciplines d’enseignement dans le cadre de la formation d’un citoyen engagé, éclairé, responsable et autonome. Cette finalité commune à toutes les disciplines peut, à terme, se concrétiser dans un « parcours citoyen » et faire partie d’un projet du Conseil de la vie lycéenne.

Lomme, Lycée Jean Prouvé

En SVT

En classe de Seconde, la thématique « Corps humain et Santé » permet à chacun de comprendre le fonctionnement de son organisme, ses capacités et ses limites. Cette thématique prépare à l’exercice des responsabilités individuelles, familiales et sociales. Elle constitue un tremplin vers les métiers qui se rapportent à la santé : médecine, odontologie, diététique, épidémiologie…

Au lycée, les Sciences de la Vie et de la Terre sont une voie de motivation et de réussite pour la poursuite de la formation scientifique après le collège et la préparation à l’enseignement supérieur ; elles participent également à l’éducation en matière de santé, sécurité, environnement, de tout élève qui choisira une orientation vers des filières non scientifiques. La discipline vise trois objectifs essentiels, dont une participation à la formation de l’esprit critique et à l’éducation citoyenne par la prise de conscience du rôle des sciences dans la compréhension du monde, et le développement de qualités intellectuelles générales par la pratique de raisonnements scientifiques.

En EPS

« Parmi les disciplines scolaires, l’EPS est l’unique garante pour les élèves d’un engagement corporel. Pour nombre d’entre eux, elle représente le seul moment d’activité physique et pour tous, elle doit apporter des connaissances, des capacités et des attitudes leur permettant de construire, puis d’entretenir, tout au long de la vie, leur « habitus santé ». »
Il s’agit bien d’une démarche d’éducation à la santé, dont certains contenus (connaissances, capacités et attitudes) sont identiques à ceux pouvant être proposés lors de la réalisation d’un Parcours du Cœur.

« L’EPS doit développer et consolider le goût et le plaisir de pratiquer de façon régulière et autonome ».
La notion de plaisir est à relever, car elle conditionne la capacité des élèves à s’investir à long terme. On insiste aussi sur la notion de continuité et de prise en charge personnelle de la pratique. Retrouver le goût de pratiquer seul, en famille ou entre amis peut devenir important pour ceux qui se sont détournés de l’engagement moteur. La pratique physique devrait donc, pour cette tranche d’âge, être vécue comme un moment de détente et qui procure une sensation de bien-être, quelle que soit la forme de pratique choisie (intense ou non, individuelle ou en groupe). La finalité de l’EPS est de former « un citoyen cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement éduqué. »

Téléchargez le cahier d’idées Parcours du Cœur Lycée

Les bonnes idées des Parcours du Coeur lycées

Le Parcours du Cœur du lycée Beaupré d’Haubourdin

Le Parcours du Coeur du Lycée Professionnel de l'Yser à Wormhout

Le Parcours du Cœur du lycée Henri Martin de Saint-Quentin

Les documents utiles

Voir tous les documents

Lycée du Val d'Authie Doullens

Lycée Henri Martin Saint-Quentin

Lycée Jean Prouvé Lomme

Lycée Mendès France Saint Pol sur Ternoise